Introduction simple à la haute vitesse

Introduction simple à la haute vitesse

Aujourd’hui on parle de photographie à haute vitesse.

La photographie à haute vitesse c’est cette photo qui va vous permettre de vraiment figer un moment, ou de capturer des choses que l’on rate à l’oeil nu. On manque ces instants car le plus souvent, elles sont trop rapide pour être perçues. Notre oeil ne fige pas une image en mouvement, on peut opposer ça à de la video en slow motion, la photographie a haute vitesse montre ce que l’on ne voit pas toujours.

La photographie à haute vitesse doit bien sûr utiliser des réglages qui vont vous permette de shooter avec très peu de temps de poses. C’est-à-dire une vitesse d’obturation vraiment réduite sur votre boitier, je vous renvoi à l’article la vitesse d’obturation où je vous en ai parlé.

Mais cette vitesse trés réduite – 1/1000ème par exemple – va aussi réduire notre temps d’entrée de lumière. Comme vous le savez, le temps de pose détermine le temps où vous laissez passer la lumière dans votre boitier photo; et avec un temps de pose court, on aura moins de lumière.

C’est pourquoi je vais vous expliquer deux techniques qui vous permettront de faire de la photo à haute vitesse.

 

Haute vitesse en plein jour :

La technique en plein jour pour faire de la photographie à haute vitesse est simple, que ce soit avec le mode semi automatique ou avec le mode manuel.  Dans les deux cas, essayez d’avoir une vitesse inférieur à 1/650ème, c’est à cette vitesse que ça commence à être intéressant.

Comme vous l’aurez compris, vous pourrez shooter à main levée avec une vitesse pareil. Faites appel à votre imagination et essayez de prendre des choses en mouvement, par exemple une fontaine d’eau ou encore un pot de fleurs qui éclate au sol.

Utilisez le mode rafale, vous aurez plus de chance de tomber sur une bonne photo !

Pour la photo à haute vitesse le premier à maitriser est donc le temps de pose qui doit être le plus court possible.

 

fontaine-leboitierphoto-photo-haute-vitesse

 

-Ouvrir le diaphragme

Pensez à bien ouvrir votre diaphragme pour faire rentrer un maximum de lumière en peu de temps.

Surveillez votre mise au point, car qui dit grande ouverture dit faible profondeur de champ. Pour des shoot à main levée, utilisez le mode auto-focus qui fera la mise au point sur votre sujet à votre place, je vous conseille même de l’utiliser car avec la photographie à haute vitesse la scène est vite passée.

Si par exemple vous voulez shooter un objet en chute libre et que vous perdez les précieuses seconde de la chute à faire votre mise au point, il sera trop tard.

 

-Utilisez le mode priorité à la vitesse

Pour ce genre de photo, il y a des modes semi-automatiques et un en particulier, le mode Priorité a la vitesse.

La particularité de ce mode est qu’il va faire la moitié du boulot pour vous, il exposera correctement votre photo en échange que vous régliez la vitesse d’obturation.  Traduisez ça par : règle la vitesse, on s’occupe du reste.

Ce mode est généralement noté par un “S” sur les Nikon et un “TV” sur les Canon.

 

Haute vitesse avec un flash :

On change cette fois ci de technique pour le flash.

Si vous voulez utiliser un flash pour votre prise de vue, il va vous falloir un pied ainsi qu’un flash que vous pourrez déclencher vous même à la main.

A savoir qu’avec une vitesse trop basse  – 1/1000ème par exemple –  votre appareil photo n’aura pas le temps d’imprimer la lumière. Car quand on prend une photo avec du matériel simple, la synchronisation du flash et de l’appareil va difficilement au dessus de 1/250ème. On doit donc – si on ne dispose pas de matériel spécialisé dans la photo à haute vitesse (qui déclenche pendant votre ouverture) – utiliser la technique qui suit.

 

-Technique de l’Open flash

Cette technique est plutôt intéressante puisqu’elle permet de pouvoir shooter en utilisant la durée de l’éclair du flash qui est en générale de 1/1000ème.

Avec cette différente manière de faire votre prise de vue, on ne va pas utiliser le temps de pose court du boitier mais celui du flash.

Je vous conseille pour cette technique de vous munir d’un pied photo et d’un flash que l’on peut déclencher à la main. Il faut plonger votre pièce dans l’obscurité au moment du shoot (ou bien faire ça de nuit en extérieur).

Le temps de pose change complètement puisque cette fois ci vous pouvez mettre une seconde ou deux. N’oubliez pas de faire votre mise au point sur le sujet (là où va atterrir l’objet par exemple).

 

Par étapes :

– On place et on règle son boitier photo. Temps de pose de 1 seconde (ou plus).

– On déclenche son flash à la main pendant que l’appareil photo est “ouvert” et que l’objet tombe.

 

Vous pouvez bien sûr déclencher plusieurs fois votre flash pour exposer/rajouter un fond.

 

En application :

Lire un article c’est toujours intéressant mais il faut le mettre en pratique.

Je vous propose un petit exercice assez simple, vous allez essayer de prendre la flamme de votre briquet en photo ou moment où vous l’allumez.

Pas besoin de flash, mettez vous a 1/1000ème, ouvrez votre diaph et mettez un mode rafale. C’est un bon exercice pour comprendre la photo à haute vitesse.

Juste en dessous, un test avec un zippo à main levée. Je vous conseille un briquet à gaz, la combustion est plus intéressante niveau image. A vos boitier !

 

 

 

 

Voilà pour les explications pour la photo à haute vitesse, n’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions.

 

 

A retenir :

On peux utiliser le temps de pose de l’appareil photo ou le temps de l’éclair du flash pour faire de la photo à haute vitesse.

Commencez par apprendre la photo avec la série des ces trois articles :

Ouverture et diaphragme, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO.

Pour vous aider à devenir un pro de la photographie, une page référence les articles du blog photo.

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas, partagez-le.

Written by in

2 Comments

  • Anne LANDOIS-FAVRET May 18, 2015 at 12:13 pm

    Bonjour,

    je viens de lire cet article. Je le trouve intéressant, c’est un bon point de départ. J’ai souvent voulu essayer ce genre de photos, surtout celles avec les gouttes de liquide, mais sans vraiment trouver le temps d’essayer. Là, j’ai une idée plus claire de la technique, si j’arrive à me dégager du temps, je devrais pouvoir m’y essayer !

    Reply
    • Steven May 22, 2015 at 5:07 pm

      Bonjour Anne,

      J’espère que ça va fonctionner, n’hésite pas à laisser un lien ; )

      Reply

    Please Post Your Comments & Reviews

    Your email address will not be published. Required fields are marked *