La sensibilité ISO

La sensibilité ISO

Qu’est ce que c’est ?

Les ISO vous permettent de changer la sensibilité du capteur de votre appareil photo, et ainsi de vous adapter aux basses ou  hautes lumières (cad en nuit ou en journée).

On les trouve généralement réglables sur une fourchette de 100 a 6400, et même aujourd’hui souvent bien plus, mais pour cet explication je resterai sur cette fourchette.

Avec l’utilisation d’un argentique, vient l’utilisation d’un film, qui vient capturé vos images sous formes de négatif que vous pourrez ensuite faire tiré sur papier photo.

La seul (grosse) différence entre l’argentique et le numérique est cet partie de l’appareil photo. Ce n’ est désormais plus un film de 24 ou 36 poses mais un capteur qui coupler à une carte mémoire peut prendre entre 100 et 30 000 photos.

Ce capteur ressemble simplement à une pastille carrée, semblable à un film argentique mais de différentes tailles suivant les appareils photo. C’est vrai qu’il y avait aussi différentes tailles avec les films argentiques mais la taille d’un film argentique 24x36mm (qui était la base)  est la taille (de capteur) de la qualité supérieur du numérique car la plupart des capteur d’appareil photo amateurs seront souvent plus petit, des fois deux  à trois fois réduit.

Il faut faire très attention à cet partie de votre appareil, ne pas trop ouvrir votre boîtier pour qu’il n’y est pas trop de poussière sur ce dernier et le nettoyer si besoin avec un soufflet ou une brosse spéciale, il est très fragile.

Rayer un négatif revient à une bonne heure en plus sur Photoshop pour faire disparaître le dégâts une fois scanner, une rayure sur un capteur, à mon avis ça le dirige vers la poubelle…

Les Iso sont un des trois gros réglages de votre appareil photo à connaître pour le maîtriser complètement en mode manuel. (article sur l’ouverture) (article sur l’obturation)

 

Pourquoi changer mes ISO ?

Ce réglage permet à votre boitier de capter plus ou moins de lumières selon la situation dans laquelle vous allez vous trouver, comme pour l’ouverture, qui elle,  nous permet de changer aussi la profondeur de champ ou le temps de pose,  qui lui,  nous permet de faire des flou ou non. Vous l’aurez compris ce réglage à lui aussi une seconde fonction qui est cet fois ci, plus un avantages/desavantages.

Quand  vous ne pouvez plus ouvrir votre diaphragme pour récupérer de la lumière et que vous n’avez pas de pied photo à proximité, pour ne pas réduire le temps de pose et donc éviter les flous, le mieux c’est d’augmenter ses Iso pour pouvoir capter un peu plus de lumière. C’est une configuration qui vous arrivera le plus souvent en basse lumière, c’est à dire en intérieur ou de nuit.

En basse lumière, par exemple, on préféra augmenter les ISO pour ne pas devoir exposer sa photo trop longtemps et ainsi faire entrer plus de lumière dans l’appareil photo plus rapidement.

Il y a, bien sûr, des avantages et des inconvénients, sinon ça serait trop facile.

La sensibilité influ, par exemple, sur la qualité de votre photo. Plus vous aurez tendances à “tiré” sur la sensibilité (ex: 6400) plus votre photographie va s’altérer et ajouter du “bruit photographique” (même chose que le grain photo en argentique). Une sorte de pixel qui vient ressortir plus fortement.

Un exemple ici avec deux même photographie:

Aux premiers abords pas de grandes différences, mais observez cette photo d’un peu plus prés.

 

chien_iso_1

 100 iso                                  6400 iso

chien_iso_2

 100 iso                                  6400 iso

Sur la photo de droite, dans l’ombre qui se trouve derrière le rideau apparaît des grain gris qui viennent cassé l’appât de noir, à contrario sur la gauche le noir est plus “lisse”.

C’est ce que l’on appelle le bruit chromatique (appelé grain sur les photo argentique)

Cette dégradation que vous trouverez sur vos photos augmente vos iso.

 

La sensibilité basse

La sensibilité basse (100 Iso, 200 Iso, 400iso) a comme avantage de ne pas altérer les détails,

mais elle est plus difficile a utiliser en basse lumière, car la sensibilité est reduite et imprime moins la lumière.

De jour, il est preferable d’utiliser ce mode.

Il est possible de l’utilisé de nuit aussi, mais avec un temp de pose plus long et donc des risque de flou.  Un pied photo va donc s’imposer mais le résultat en sera d’autant plus sympas.

La ou il est intéressant de l’utiliser est dans une scène où vous aurez besoin de vous déplacer et/ou vos sujets sont en mouvement.

 

L’adaptation !

Oui, les qualités d’un photographe passe par, l’adaptation, et l’observation de la scéne dans laquelle il se trouve; c’est super important.

Quelle est la direction de la lumiére et dans quelle lumiére vous vous trouvez ? (article sur la balance des blancs)

Pour vous faire une idée, voici une illustration qui vous permettra de vous en souvenir.

Gardez la en mémoire, ainsi vous vous adapterez plus rapidement à votre environnement et donc trouverez LA bonne exposition.

Iso-picto

A retenir :

En ISO, plus le chiffre est élevé, plus la lumière entre facilement, mais les détails sont diminués.

 

Commencez par apprendre la photo avec la série des ces trois articles :

Ouverture et diaphragme, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO.

Pour vous aider à devenir un pro de la photographie, une page référence les articles du blog photo.

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas, partagez-le.

Written by in

1 Comment

  • Fabienne Mornet December 2, 2015 at 7:05 pm

    Bien fait ! Clair simple, Cela fait 30ans
    que je n ai pas fait de vraies photos..
    J avais un zénith , je faisais des beaux couchers de soleil ( sans pied)
    Pas de flou de belles photos argentiques.
    Tout fait a l ancienne.
    Déjà en vidéo l’ analogique est mieux que le numérique.. À la télé à présent arrêt sur image etc .Ce n est pas du progrès!

    Reply
  • Please Post Your Comments & Reviews

    Your email address will not be published. Required fields are marked *