Ouverture et Diaphragme

Ouverture et Diaphragme

Aujourd’hui on parle d’ouverture, je vais tenter de dégrossir la chose et de démystifier le vocabulaire de cet outil. L’ouverture fait partie d’une des trois chose à comprendre pour maîtriser son appareil photo en fonction manuel.

L’ouverture

L’ouverture, sur un appareil photo, est le nom que l’on donne au diaphragme.

Cet outil va nous permettre de contrôler l’entrée de lumière et les floue, grâce à des lamelles qui glissent les unes sur les autres et qui font s’élargir ou rétrécir un “trou”. Ça permet donc de limiter ou d’augmenter, selon vos besoins, la quantité de lumière.

En résumé, l’ouverture est la taille de votre diaphragme à la prise de vue.

Vous pouvez régler ce dernier entre plusieurs chiffres (ex : f1.8, f8,  f22), plus le chiffre est grand et moins de quantité de lumière pourra entrer dans votre appareil photo, car le “trou” est rétréci.

Ce changement intervient sur une autre fonction qu’on appelle la profondeur de champ, que vous pourrez réduire ou augmentez selon vos besoins. La profondeur de champ est simplement la plage de netteté que vous capturez à la prise de vue. Si vous voulez par exemple flouter le fond qui se trouve derrière le sujet ou à la différence le rendre plus net. Je développe tout ça plus bas.

Ouverture et lumière !

 

Les images parles parfois mieux que les mots. Ici, la représentation d’un diaphagrame et les chiffres qui s’y associé suivent son ouverture.

 

Diaph_1

 

petit chiffre (1,8) = diaph + ouvert = plus de lumière
grand chiffre (16) = diaph + fermé = moins de lumière

Ici le schéma parle de lui même, pour une “grande ouverture” ( à f 1,8) le diaph est grand ouvert et laisse passer plus de lumière et inversement.

Pour un diaph à f22, l’entrée est plus petite et laisse passer moins de lumière.

Il est important de retenir que le diaphragme dispose d’une logique inversée; plus le chiffre est grand et plus l’entrée est réduite.

En application :

Si vous manquez de lumière, vous pourrez ouvrir votre diaph et allez vers un chiffre plus petit (1,8 f)

À l’inverse, si vous avez trop de lumière, fermez votre diaph et allez vers un chiffre plus grand (16 f)

 

Diaphragme et profondeur de champ ?

 

Le diaphragme qui se trouve, je le rappelle, dans l’objectif, est composé de  lamelles fines superposées qui vont glisser les unes sur les autres.

Lorsque vous regardez dans votre dépoli le diaphragme reste ouvert et vient se refermer lors de la prise de vue, pour la plupart des appareils photo. Certains objectifs d’argentiques ou certaine fonction d’aperçu permettre de voir ce fameux diaphragme. 

 Diaph1

 

Un Diaphragme

 

Comme on en parlait plus haut, en plus de jouer sur l’entrée de lumière avec votre diaphragme, vous pouvez aussi jouer sur la profondeur de champ.

La profondeur de champ est une distance qui s’étale sur un sujet sur lequel vous tentez d’obtenir de la netteté.

Et vous pouvez allonger ou réduire cette plage en jouant avec l’ouverture.

En pratique, c’est assez simple. Plus vous faites entrer de lumière dans votre boitier (en élargissant le diaphragme) et plus le rayon lumineux entrant va être déformé.

Retenez que plus l’ouverture est importante (1,8 f par exemple) et plus la plage de netteté est réduite, et encore une fois inversement.

Ce schéma vous aidera à comprendre:

 

ILLU2

 

Ici la zone grise est la plage de netteté.

Le diaphragme complètement ouvert à f1.8 va donc donner une plage de netteté de 1 mètre, et celui de f22 plutôt une plage de 8 mètres (ce n’est pas exact c’est pour donner un exemple).

 

En traduction :

Petite ouverture = f22 = petite plage de netteté

Grande ouverture = f 1.8 = grande plage de netteté

C’est comme ça que l’on joue sur les flous photographiques. Si vous voulez par exemple dissocier votre sujet de votre arrière-plan ou au contraire donner plus d’importance à l’arrière-plan, jouer sur cet outil vous sera très utile.

A retenir :

Si vous manquez de lumière, ouvrez votre diaph et allez vers un chiffre plus petit (1,8f)

Si vous avez trop de lumière, fermez votre diaph et allez vers un chiffre plus grand (16f)

Petite ouverture = f22 = petite plage de netteté

Grande ouverture = f 1.8 = grande plage de netteté

 

Commencé à apprendre la photo avec la série des trois articles :

Ouverture et diaphragme, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO.

Pour vous aider à devenir un pro de la photographie, une page référence les articles du blog photo.

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas, partagez-le.

 

Written by in

2 Comments

  • olieric December 25, 2014 at 11:43 am

    bravo pour la simplicité des explications et les schémas et merci !!!

    Reply
  • Abv March 12, 2015 at 11:47 am

    Merci pour tous ces articles ^-^ c’est parfait !

    Reply
  • Please Post Your Comments & Reviews

    Your email address will not be published. Required fields are marked *